L'informatique à votre portée
L'informatique prêt-à-porter

Faites appel à moi pour vos formations
sur les dpts 81, 31, 82, 11 et 67 (Strasbourg)
Confiez moi vos développements Office

FacebookTwitterGoogle BookmarksLinkedin

Conception

Imprimer E-mail
27 février 2014

 

L'apprentissage d'Access est présenté au travers d'un exemple, une bibliothèque de CD. Un CD peut être défini par son titre, son éditeur, ses plages, l'auteur, l'interprète, le compositeur du CD ou de chaque plage ainsi que le type de musique. Vous pourriez construire cela ainsi :

Titre

Plage n°

Titre plage

Interprète

Auteur

Compositeur

Type de musique

Éditeur

Essentielles

1

San Francisco

Maxime le Forestier

Maxime le Forestier

Maxime le Forestier

Variété

Polygram

Essentielles

20

Mon frère

Maxime le Forestier

Maxime le Forestier

Maxime le Forestier

Variété

Polygram

Herencia Africana

4

Ne me quitte pas

Yuri Buenaventura

Jacques Brel

Jacques Brel

Variété

Polygram

Herencia Africana

1

Une belle histoire

Yuri Buenaventura

Pierre Delanoë

Michel Fuguain

Variété

Polygram

Mais vous comprenez bien que pour un CD de 15 plages, vous allez repérer 15 fois le titre, l'éditeur, parfois le type de musique, l'interprète, l'auteur et le compositeur. De plus, certains titre peuvent avoir plusieurs interprètes et/ou plusieurs auteurs et/ou plusieurs compositeurs, ce qui sur-multiplierais les lignes. En conséquence, il est sûr et certain, qu'à un moment ou à un autre, vous ferez une erreur de frappe et alors il sera impossible de faire une recherche exacte.

Pour limiter ces erreurs, il faut analyser les tables nécessaires pour éviter les redondances.

Décomposer

Imprimer E-mail
27 février 2014

 

La 1ère analyse doit permettre de décomposer en plusieurs parties, nommées table, les données afin d'éviter la saisie de doublons. Voir la définition d'une table ici.

Dans notre cas, nous pouvons décomposer ainsi :

  • 1 table pour les plages de chaque CD, ce qui nous parait le plus logique. Celle-ci comprendra au minimum le titre de la plage.
  • Pour ne pas avoir à saisir plusieurs fois le même titre d'un CD pour chacune de ces plages, nous stockons le nom de ces CD dans une autre table. Nous verrons par la suite comment indiquer quels sont les plages de ces CD.
  • Pour les auteurs, les interprètes et les compositeurs, étant donné que chaque plage peut en avoir plusieurs (donc risque de doublons), il nous faut une table pour les référencer, nous les relierons ensuite aux plages. Nous avons 2 choix possibles :
    • 1 table pour les auteurs, 1 table pour les interprètes, 1 table pour les compositeurs
    • Mais certains interprètes peuvent être également auteurs et/ou compositeurs. Nous pourrions alors choisir de faire une table Auteurs-Interpretes-Compositeurs, en ajoutant simplement 3 cases à cocher pour indiquer si la personne est auteur et/ou interprète et/ou compositeur. C'est cette solution que je vais retenir par la suite
  • A priori, nous n'avons qu'un éditeur par CD, mais plusieurs CD peuvent avoir le même éditeur. donc pour éviter les saisies en doublons il faut une table Editeurs.
  • Le type de musique fonctionne de la même façon. Conclusion : 1 table pour saisir les différents types de musiques

Nous avons donc pour l'instant 5 tables : CD, PLAGES, AIC (auteurs-interpretes-compositeurs), EDITEURS, MUSIQUE.

Relier les tables entre elles

Imprimer E-mail
27 février 2014

Nous avons 5 tables mais maintenant il faut étudier quelle relation s'établit entre chaque table.

Avant d'établir cette relation, il est impératif de mettre une clef primaire sur chaque table.

Ces relations représentent une action entre les tables. Dans notre cas :

  • Les pages appartiennent aux CD
  • les CD sont édités par un éditeur
  • Les plages sont composées, écrites ou interprétés par un auteur ou compositeur ou interprète
  • les CD sont catégorisés en type de musique